Ecole de Beaurecueil
La mine de Gréasque


Carreau - Fond - Organisation - Les charbons - Situation géographique - Histoire - Pourquoi ? - Jeux


Les élèves de l'école de Beaurecueil sont allés visiter le Pôle historique minier Hély d'Oissel.
"Notre guide nous a expliqué comment fonctionnait la mine. Nous vous présentons ce que nous avons retenu."


Carreau

Le chevalement et la salle des machines :

Voici le bâtiment qui contient le moteur qui permet de faire monter et descendre les ascenseurs.
Sébastien

Cette installation sert à faire monter et descendre les cages.
Il y a un frein qui sert à arrêter le moteur. En cas de panne, un autre frein prend le relais
Fabio
Un frein pneumatique sert à arrêter les ascenseurs.
Sébastien

En 1958, un tambour bicylindro-conique  fonctionnant avec un moteur électrique de 5000 volts a remplacé le système fonctionnant à la vapeur.
Jusqu'en 1958 il y avait un moteur à vapeur qui faisait beaucoup de bruit : on l'entendait à 15 km. Elodie

Cette énorme machine est un tambour qui fait tourner le câble pour remonter l'ascenseur ou pour le faire descendre. Cette pièce est vide à l'intérieur et elle pèse environ 2 tonnes.
Morgan
Pour faire et descendre les ascenseurs plus ou moins vite, on met le câble plus ou moins à l'extérieur du tambour.

Cet appareil sert à savoir où se situent les ascenseurs dans les puits.

Cette grande barre sert à voir où sont les cages. Quand elles arrivent en haut ou en bas, les petites flèches sont en bas ou en haut.
Fabio

Cet appareil sert à dire si celui qui est aux commandes de la cage va trop vite ou trop lentement. Si la cage  descend ou monte trop vite, cela peut causer des ennuis à ceux qui sont dans la cage car, comme elle n’est pas fermée,  les gens qui sont dedans peuvent se blesser. Mais si la cage descend ou monte trop doucement cela peut retarder le travail des mineurs. Cet appareil est très important.

Elise

Cet appareil sert à mesurer la pression d'air comprimé qu'on envoie dans des conduites. Cet air actionne des machines.
Morgan
Nous voyons un manomètre. Il sert à mesurer la pression de l'air comprimé.
Fabio
 

Ici nous voyons le siège du conducteur, à droite nous avons le frein et à gauche les vitesses. Il se relaie toute les heures avec la personne chargée d'actionner le frein de secours.
Fabio
Ceci est la cabine du conducteur. Il se relaie toutes les heures avec la personne chargée d'actionner le frein de secours.
Fabio
Voici la cabine du conducteur des ascenseurs.
Sébastien

Nous voyons le train de transformateurs. Il sert à transformer l'électricité inutile en chaleur
Fabio
 

Voici un train de résistances. Quand on a de l'électricité en trop, on la fait passer dans ces résistances pour la dissiper.
Morgan

Télé vigile

Nous voyons un écran de contrôle. Les grands traits noirs représentent les galeries. Les cadrans représentent les appareils de mesure placés dans les galeries. Si les cadrans clignotent, cela veut dire qu'on a détecté un danger.
Fabio

Nous voyons l'appareil qui sert à communiquer. Cet appareil s'appelle le "généphone". Ce n'était pas des téléphones, car ils font des étincelles et cela pourrait provoquer des explosions  à cause du grisou.
Fabio

Voici un appareil qui permet de voir la quantité d'électricité que l'on utilise.
Sébastien
 
Cette machine sert à mesurer la quantité d'électricité qu'on envoie dans le moteur.
Morgan

Les installations du carreau :

Les mineurs mettaient leurs habits dans un panier. Ces paniers étaient dans la salle "des pendus"
Fabio

Ce panier sert à accrocher les vêtements, le casque, les chaussures, un sac, un appareil. Pour les écroulements de terre ou de charbon, on met un casque. Les casques ont des lampes car dans les souterrains ou dans les galeries, il fait noir. Les bottes ont un bout en fer pour ne pas se faire écraser les pieds.
Morgan

Cette grande maison que l'on voit est la lampisterie. C'est là où des dames donnent les lampes aux mineurs. Chaque lampe porte un numéro. Quand une lampe d'un numéro n'est pas à sa place, cela veut dire que le mineur qui a cette lampe n'est pas remonté.
Fabio

Le triage

Pendant le triage on enlève les morceaux de bois et de roche qui sont mélangés au charbon.

Alexia

Le criblage :

le criblage sert à séparer les gros morceaux de charbon des petits.

Alexia

Le parc à bois

Le bois de pin sert à faire tenir le plafond de la mine. On prend le bois de pin parce qu'il fait du bruit quand il va craquer.

Ceci est la cage qui sert à descendre et remonter les mineurs dans la mine. En bas, les mineurs devaient être accroupis donc on en rentrait moins. Par contre, on en rentrait plus en dessus car ils étaient debout.
Fabio
Voici un des deux ascenseurs qui transportent des hommes ou le charbon. Sébastien

Les wagonnets sortent de la cage. Quelques uns sont déviés vers "l'expérience". Si un wagonnet se fait contrôler et qu'il a trop de pierres, l'équipe qui l'a rempli a une amende.
Lucas et Cédric
 

Sous terre :

Les mineurs descendent à la mine pour ramener beaucoup de charbon.
Théo

Ceci est une reproduction d'une galerie de la mine. Nous voyons les piliers en bois qui soutiennent le toit et des instruments pour creuser.
Fabio
Les galeries de travail servaient à extraire le charbon. Quant aux galeries de circulation elle servaient à faire circuler les wagonnets et les personnes.

Théo

Voici un marteau-piqueur à air comprimé. Plus tard on inventa les marteaux-piqueurs à électricité qui étaient bien protégés.
Sébastien

Le travailleur remplit le wagonnet de charbon.

Sous terre les chevaux tirent les wagonnets de charbon. Elodie

Voici une maquette qui montre les wagonnets remplis de charbon qui vont décharger leur charbon.
Fabio

Pour éviter de remonter les chevaux à la surface, les mineurs ont construit des écuries dans les galeries.

On  ne remonte les animaux que quand ils sont trop vieux pour continuer à travailler dans la mine.

Sarah

Autrefois, c'étaient les enfants qui portaient les couffins pleins de charbon. Les enfants pouvaient porter jusqu'à leur poids. Plus tard les enfants ne portaient plus les chariots, c'étaient les ânes et les petits chevaux qui les remplaçaient.
Elise

Ceci sert à soutenir les galeries. Ça a remplacé le bois de pin qui craquait avant de s'effondrer.
Fabio
Voici des appareils à vérins hydrauliques servant à soutenir le toit. (le toit est le plafond de la galerie).
Sébastien
 

 Il y a quatre sortes de dangers dans la mine :
- l'éboulement : les mineurs sont écrasés
- l'eau : les mineurs sont noyés
- le grisou : il y a des explosions
- le monoxyde de carbone : les mineurs sont asphyxiés.

S'il y a du grisou, tout peut exploser.

Voici un prisonnier qui a été condamné à mort : il va faire exploser le grisou.

Le brancard servait à évacuer les blessés.
Fabio

Voici un brancard servant à évacuer les mineurs.
 Sébastien

Dans les mines, les mineurs mettaient des piliers de bois de sapin car il est très solide et il prévient le danger, car avant que le bois se casse et qu'il tombe sur les mineurs, il fait un bruit  de craquement.
Morgan

 

Voici un respirateur. Durant 10 minutes, il sert au mineur lorsqu'il a un problème d'asphyxie.
Sébastien
  
Dans cette boîte, il y a un masque pour ne pas être intoxiqué.
Fabio
Cet appareil sert en cas de problèmes respiratoires.

On apportait de petits animaux dans les mines pour qu'ils détectent le monoxyde de carbone : canaris, souris.

Si un animal meurt, les mineurs savent qu'il y a du monoxyde de carbone.
Théo

Dans la mine, il y avait aussi beaucoup de dangers comme cette inondation.
Théo

La galerie de la mer s' est construite pendant15 ans. Cette galerie souterraine fait environ 15 km de long et relie les mines de Gardanne à Marseille. Les eaux, pompées dans les puits du bassin minier, sont rejetées dans la mer.
Alexia


Le charbon

La lignite : La lignite est une roche sédimentaire brunâtre provenant de la décomposition incomplète de divers végétaux. Elle est combustible. Son pouvoir calorifique est trois fois moindre que celui de la houille.
La houille : Combustible minéral de formation sédimentaire, généralement noir, à facettes brillantes, et renfermant 75 à 93% de carbone pur.
La tourbe
:  matière de couleur  variable (noire, brune, grise), formée de végétaux incomplètement décomposés (tourbières). La tourbe, au faible pouvoir calorifique, est exploitée pour essayer de remplacer la houille.
Boulet : Aggloméré de charbon, de forme ovoïde. Margaux

Formation du charbon :

1) Voici des arbres sur une île.

2) L'eau monte

3) Les arbres commencent à mourir

4) Les arbres sont morts

5) De la terre s'entasse sur les arbres morts

6) Les arbres morts se  transforment en charbon sous la terre. Maëlle et Fabio

Le charbon s'est formé il y a 300 000 000 d'années. Morgan


Utilisation du charbon

Le charbon est un bon combustible. Il dégage beaucoup plus d'énergie que le bois sec. En 1960 le charbon était la principale source d'énergie en France. Le lignite de Gréasque n'était pas trop utilisé pour la navigation à vapeur. Mais il était utilisé pour les savonneries, les huileries, les raffineries de sucre, les tuileries, les raffineries de soude, les cimenteries et les centrales thermiques.


Situation géographique


Histoire de la mine

Le creusement du puits d'Hély d'Oissel a débuté en 1912. Il s'est terminé en 1916. Mais il n'a été mis en service qu'en 1922. L'extraction a cessé en 1962 en raison de la concentration de l'activité autour des puits les plus modernes du bassin : le puits de Gérard (Mimet) et le puits Coureau (Meyreuil). La fermeture du puits Hély d'Oissel date de 1962.


Organisation du travail

Chaque mineur travaille 8 heures par jour. Trois équipes tournent en une journée.

L'équipe de nuit répare et allonge les rails jusqu'au fond de la galerie.

L'équipe de jour extrait le charbon et l'achemine en wagonnets jusqu'à la cage où il sera remonté pour être trié.


Carreau - Fond - Organisation - Les charbons - Situation géographique - Histoire - Pourquoi ?
 


Sommaire     Activités de classe

Dessins, textes : Caroline, Cédric, Lucas, Maëlle, Marie (CE2 ) ; Bastian, Clémence, Margaux, Marion, Maurin, Maxime, (CM1)
Dessins, textes, copier-coller, liens : Alexia, Elise, Elodie, Fabio, Jean-Miguel, Morgan, Sarah, Sébastien, Théo (CM2)
Classe de Pierre Guilhaumon

Textes et dessins réalisés d'après observations ou lectures en mai et juin 2005
Droit d’accès, de modification ou de rectification (article 34 de la loi du 6 janvier 1978) :
Pierre Guilhaumon - 13100 Beaurecueil - France
http://perso.wanadoo.fr/123abc/b